Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Cosmétiques de Po

Comment faire un macérât huileux

Bonjour à toutes et à tous,

La matière première la plus facile à réaliser soi-même, c'est le macérât ! C'est très très très facile et à la portée de tous pour autant d'être patient... Eh oui, il faut un bon mois pour réaliser un macérât.

On peut en faire avec différentes plantes ou fleurs séchées : pâquerettes (macérât de bellis), soucis des jardins (macérât de calendula), gousses de vanille (macérât de vanille), carotte, hibiscus, camomille, etc....

Le macérât, comme son nom l'indique, consiste à faire macérer ces fleurs ou herbes séchées dans de l'huile végétale. On utilise généralement de l'huile de tournesol qui est une des moins fragiles.

Les ingrédients :

- fleurs ou plantes séchées

- huile de tournesol

La marche à suivre :

Avant de démarrer, toujours bien laver et désinfecter le plan de travail, les ustensiles et les flacons que vous utiliserez. Sans oublier vos mains !

- Stérilisez un bocal à confiture

- Remplissez de fleurs ou de plantes séchées jusqu'à la moitié du bocal

- Recouvrez-les d'huile de tournesol jusqu'en haut du bocal

- Fermez bien le bocal et secouez

- Placez le bocal à l'abri de la lumière et de la chaleur (j'ai mis le mien dans un placard à la cave) et agitez-le régulièrement (idéalement tous les jours)

- Au bout d'un mois, filtrez votre macérât à l'aide d'un filtre à café, à nouveau faites preuve de patien car cela coule doucement

- Versez dans un flacon teinté (à l'abri de la lumière), votre macérât est prêt à servir d'ingrédient à vos tambouilles !

Mon avis :

C'est vraiment très facile à réaliser et on fait des économies en plus !

En vous remerciant de m’avoir lue, je vous dis à tout bientôt pour une autre recette…

Et vous, vous achetez vos macérâts ou vous allez vous y mettre ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article